Influenceurs & Soins infirmiers

Etudiant.e.s Infirmier.e.s - IDE
18/12/2022

Près de la moitié de la population mondiale utilise les médias sociaux sous une forme ou une autre, ce qui a conduit à une augmentation du nombre de ceux qui produisent du contenu personnel, donnant leur propre point de vue sur de nombreux sujets.

Dans cet article de blog, le mot « infirmière » sera utilisé pour « infirmière et infirmier », afin de ne pas rendre la lecture trop lourde.

Les infirmières sont de plus en plus actives dans le monde des médias sociaux en tant qu’influenceuses ; certaines sont considérées comme des professionnelles de confiance qui peuvent fournir des antidotes à la désinformation médicale, tandis que d’autres sont considérées comme purement divertissantes. À vrai dire, les infirmières peuvent être à la fois informatives et divertissantes, cependant, nous devons nous rappeler que les infirmières sont l’une des professions les plus fiables au monde et nous devons rester professionnels dans ce rôle relativement nouveau.

Les avantages des infirmières en tant qu’influenceurs des médias sociaux

Les influenceurs peuvent être considérés comme une source d’informations exactes pour le public et les autres professions de santé. Les médias sociaux peuvent combler certaines lacunes, contourner certains obstacles conventionnels présents dans les informations sur les soins de santé et atteindre des collègues qui ne disposent peut-être pas du réseau le plus solide.

Le rôle des infirmières en tant qu’influenceuses est de lutter contre la désinformation médicale grâce à une éducation fondée sur des preuves qui peut être très utile pour d’autres infirmières ou le public. Les médias sociaux déplacent l’information à un rythme rapide, les images et les données devenant virales en quelques heures. Cela peut fonctionner à notre avantage en tant qu’infirmières, mais présente également des inconvénients.

Les précautions des infirmières en tant qu’influenceurs des médias sociaux

La grande visibilité associée aux médias sociaux signifie également que les infirmières influentes doivent comprendre que leur public ne se limite probablement pas aux professionnels de santé, mais également aux profanes qui peuvent mal comprendre des choses comme le second degré (qui peut être une forme de désinformation). D’autres comportements non professionnels, tels que l’intimidation ou un flou au niveau des frontières professionnelles dans la présentation, peuvent nuire aux avantages positifs des infirmières en tant qu’influenceuses. Ces comportements peuvent entraîner une perte de crédibilité et même des conséquences juridiques/disciplinaires. En outre, il existe une certaine responsabilité éthique (et légale) de s’assurer que l’on fournit des informations médicales exactes au public.

Un exemple parfait est une plainte déposée en octobre 2022 concernant une infirmière praticienne californienne, titulaire d’un doctorat en pratique infirmière (DNP : l’équivalent des IPA en France) qui se faisait appeler «Dr. Sarah » sur les réseaux sociaux, mais il n’était pas toujours clair qu’elle était une infirmière en pratique avancée et non un médecin. Elle a été condamnée à une amende de 19 750 $ pour l’ambiguïté et la violation du California State Business and Professions Code.

Suivez la politique de médias sociaux de votre établissement

De nombreux lieux de soins ont des politiques strictes en matière de médias sociaux pour protéger leurs intérêts et la vie privée des patients. Certains exemples courants de restriction incluent l’exclusion du nom de l’établissement où l’infirmière travaille, l’obscurcissement / la suppression des badges d’identification avec des marques familières, l’interdiction des images dans les établissements et l’identification des employeurs des infirmières dans les profils.

Discrétion et professionnalisme numérique

La discrétion est primordiale dans tous les cas où une infirmière se présenterait dans son rôle infirmier. Les blagues qui pourraient divertir certaines infirmières peuvent être mal reçues par d’autres et peuvent conduire à une perception généralisée des soins infirmiers comme non professionnels, indifférents ou immatures. Elles peuvent même causer un préjudice irréparable aux personnes impliquées ou à l’établissement où cela s’est produit s’il est possible de l’identifier.

Les médias sociaux présentent des avantages, mais doivent également être utilisés avec prudence pour préserver l’intégrité des professions de la santé, y compris les soins infirmiers. Malheureusement, les actions inappropriées de quelques-uns ont érodé l’identité professionnelle de beaucoup. Entre maintenant en jeu le concept de professionnalisme numérique, qui devient de plus en plus important dans le monde en constante expansion des médias sociaux. Les influenceurs des médias sociaux, en particulier ceux du secteur de la santé, doivent rester conscients de leur exposition à un public variable qui les considère comme des professionnels. Les réputations peuvent facilement être endommagées par la désinformation ou des comportements non professionnels.

Il a fallu de nombreuses décennies aux soins infirmiers pour devenir l’une des professions les plus fiables et les plus respectées, et un message négligent pourrait anéantir ces progrès dans une seule vidéo virale.

Une question concernant la plateforme d’apprentissage IFSI ? Contactez-nous !